Transmettre

LA MAIN et LE TOUCHER

Les gens dont le métier est d’accompagner et prendre soin ont des liens plus ou moins étroits et un rapport de proximité plus ou moins grand avec les personnes dont ils s’occupent. Ils sont ainsi particulièrement exposés surtout s’ils interviennent dans des contextes délicats et sensibles tels que la petite enfance. La main qui accompagne et prend soin n’est pas neutre au sens où elle dit quelque chose de la personne, transmet une intention, et crée du lien. D’où l’importance de s’arrêter un moment sur la notion de toucher, de contact et d’en identifier les enjeux.

L’idée est de revenir à soi pour mieux appréhender la relation à l’autre. S’arrêter sur la manière d’appréhender le toucher et le contact ouvre un champ de possibilités d’être en relation avec l’autre. Préserver une sensibilité dans son rapport à l’autre permet que l’investissement dans l’acte de d’accompagner, de prendre soin ne soit pas un don sans retour. (notion d’échange, de passeur, de transfert).

L’atelier en pratique :

  • Prendre conscience de la manière dont on touche et est touché
  • Constater nos habitudes et nos clichés corporels, réaliser ce qui m’est propre et étranger
  • Connaître d’autres possibilités de contact, en ouvrir les modalités.
  • Développer son équilibre postural pour un toucher de qualité et varié
  • Glisser d’un corps technique à un corps sensible, d’un geste mécanique à un geste adressé
  • Relier la main, le regard et la parole

Technique

Théâtre du mouvement et objets de relation (feuille, tissu, papier, bambous, fils, balles…)